Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Des nouvelles…


Textes librement déposés ou issus des concours de nouvelles organisés sur le forum du site.


Concours n°7 - Conte à Rebours



Le thème de la septième épreuve du genre, intitulée "Conte à Rebours", était le détournement : Il s'agissait, partant de l'idée de base des contes de notre enfance, d'écrire une nouvelle à connotation "policière" en reprenant la trame et en la détournant. Après délibération, seuls quatre des contes parmi les plus connus restaient au programme : Le Petit Chaperon Rouge, Alice au Pays des Merveilles, Peter Pan et Le Petit Poucet.


André Toutou - Rose, le Chaperon



Les mains dans le dos et le pas nonchalant, Charles Perrault se promenait sur un joli sentier forestier. C'était un début d'après midi d'automne comme il les aimait. Les arbres étaient encore parés d'un assortiment de feuilles pleines de santé : rouges, oranges, jaunes ou vertes. Une véritable symphonie. En fait, Charles Perrault était d'humeur chagrine. L'inspiration le fuyait. Et tout cela par la faute de sa dernière héroïne, une gamine nommée Zazie qu'on lui avait présentée comme une enfant espiègle, surdouée, capable de donner dans tous les registres mais qui s'était révélée être surtout une peste. Pouh ! Qu'il avait été pénible de rédiger quoi que ce soit pour cette chipie capricieuse, mal élevée et vêtue à la six quatre deux ! Elle tirait le scénario dans un sens différent chaque matin et à la fin cela ne ressemblait plus à rien. Rien à voir avec l'exquise Marie-Dette, sublime dans le rôle de la dernière épouse de Barbe Bleue. Ah ! Marie-Dette, était une tragédienne divine. Un maintien incomparable, une grâce innée et avec cela des pieds et des mains admirables. Marie-Dette était sa muse. Rien à voir non plus avec les 7 adolescents qu'il avait eu la chance de mettre en scène dans le Petit Poucet. Un plaisir que de tourner avec ces jeunes gens tendres et fondants comme des loukhoums. Tandis que cette Zazie ! Il ne lui prédisait pas un grand avenir dans le monde de la littérature ! Ah ça non ! Dépité, Charles avait tout laissé en plan, la peste et l'histoire, pour retourner à sa passion pour la médecine et rédiger un traité sur la constipation. Mais rien à faire ! Impossible de sortir quoi que ce soit. Il était dans une de ces terribles périodes de doute : celles des pages blanches.

Charles Perrault en était là de ses sombres pensées quand au détour du chemin il vit venir vers lui un jeune homme élancé chaussé de Nike rouges qui tenait un vynil sous le bras

— Eh ! Monsieur le Comte, dit l'apparition.

Charles Perrault sourit. Comme ce jeune homme était drôle !

— Que mon habit ne vous abuse point, jeune homme. Je ne suis pas le Comte de Perrault. Mais plus modestement Charles Perrault et mes amis m'appellent Charly. Que puis-je pour vous ?
— Je cherche la cabane de Jack Pisse, dit Jacky Pippolin.
— De Jack Pisse, dîtes vous. Quel nom curieux ! Je ne sais s'il s'agit de la cabane de votre ami mais il y a bien une cabane, dans cette direction. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, pourquoi ne cheminerions nous pas ensemble ? Nous verrons bien si nous avons trouvé ce que vous cherchez. Et cela nous donnera l'occasion de faire connaissance.
— Par là ? Vous dites ? Hein ? Par là ?
Se pourrait-il se dit Jacky que je trouve enfin cette cabane ?

— Allons-y... Si ce n'est pas trop indiscret, puis-je vous demander ce que vous tenez sous le bras ? Un cadeau pour votre ami ?

Diable, pensa Jacky, cet homme affable est bien curieux. Mais il semble en mesure de me conduire à la cabane de Jack Pisse. Soyons honnête avec lui.

— Je lui apporte cette galette dit Jacky en désignant le disque, et un petit peu de beu."
— Une galette et un petit peu de beu ? Comme c'est charmant ! Et de qui la galette ?
— Ben, d'Abba.
— AbbaaAa !!! s'écria Charles Perrault en battant des mains
— Euh... oui...
— A-bba !!! Vous aimez Abba ?! Waterloo - tou-lou-tou-loutou Waterloo... chantonna Charles Perrault en esquissant une mini chorégraphie plutôt gracieuse. Puis il reprit :
— Ouh ! Que je m'amuse avec vous, jeune homme ! Votre compagnie me ragaillardit comme vous ne pouvez l'imaginer ! Grands Dieux !... Vous a-t-on dit que vous avez un physique idéal pour la littérature ? Non ? C'est impensable ! Les gens ne savent plus voir !!! Si, si, si je vous assure, je sens ce don chez vous. Et en plus, cette grâce pour vous déplacer ! Vous, vous entrainez devant un miroir, petit coquin, non ? Oh, alors si c'est naturel, c'est merveilleux ! Car il est rare, voyez-vous, que les personnes sachent se déplacer avec grâce. Que diriez vous d'un rôle dans un de mes contes, hein ? Oh, je ne parle pas d'un petit rôle, mais du rôle du jeune premier. Si ! Si ! Car j'écris, voyez-vous. Comment, vous ne le saviez pas ? Mais il est incroyable ce garçon ! Bon, il faudrait juste revoir quelque petits détails. Votre coiffure. Arranger un petit peu vos vêtements. Vous n'avez rien contre le rose, j'espère ? Avec votre teint, ce serait un ravissement.... Ah ! Mais je parle, je parle et je ne connais même pas votre nom.
— Pippolin...
— Pipp ?!... Ooohh ! Pip-po-lin.. Mais on va de surprises en surprises avec vous ! Déjà un nom de star !.... Je sens que nous allons bien nous entendre. Tenez, donnez moi le bras, le chemin devient beaucoup plus raide par ici... Apercevez-vous le toit du cabanon, là-bas ? Hi-Hi ! Nous arrivons, nous arrivons ! Au fait, connaissez vous l'histoire de la grand-mère qui sait imiter le loup ? Non ? Laissez moi vous raconter mon cher...

Et c'est ainsi que Pippolin fit son entrée dans la littérature. La vie n'est pas toujours ce qu'on croit...


Les autres textes issus du même concours



Auteur

Titre

Aramis (Isabelle Corlier)

La Trahison de Miss Bell

Gene

Beverly Chaperon

Jukal

Bizutage

Polarnoir (Patrick Galmel)

Le Petit Chapron Rouge

Gonzalo Rapetou

Rien qu'une Fois

R-Vosse (Hervé Sard) / Elastigirl

Rouge-Gorge

Sophie

Alice Détective

La Maison du Bonheur

Franz22 (Jan Thirion)

Alice a Grandi un Peu Trop Vite

Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.  - Pour nous contacter : contact@polarnoir.fr