Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Des nouvelles…


Textes librement déposés ou issus des concours de nouvelles organisés sur le forum du site.


Concours n°3 - L'Inconnu au Piano



La troisième joute se rattachait à une "idée de base" imposée, autant qu'inspiratrice :
En Angleterre, un homme a été retouvé au petit matin, nu, errant à travers la ville. Il ne parle pas, on ne sait rien de lui. Aucun avis de disparition ne lui correspond. Il a été recueilli par les services sociaux. L'enquête est au point mort, jusqu'au jour où l'homme dessine un piano sur une feuille blanche. On l'installe devant un clavier et dès lors, il se met à jouer comme un virtuose des airs qui semblent de sa composition. Il noircit depuis des pages de partitions à longueur de journée. Les grands orchestres sont informés, mais rien n'y fait : toujours aucun indice...


Michalon - Faites de la Musique



— Je viens pour la relève.
— Putain c'est pas trop tôt. Je commençais à en avoir ma claque de le regarder pioncer Elephant man.
— Ça fait combien de temps qu'il dort ?
— Trois jours, depuis qu'on l'a retrouvé. Y en a pour qui le coma dure plusieurs années, je te raconte pas si on doit le surveiller jusqu'à ce qu'il se réveille !
— Qu'est-ce qui fait ce bruit là ?
— La bonbonne d'oxygène. C'est chiant hein ? Une des côtes lui a perforé le poumon, alors les toubibs l'aident à respirer.
— Il est sacrément amoché dis donc. J'arrive même pas à voir où est son nez.
— La moustache tu la vois ? Et ben c'est juste au dessus.
— On l'a repêché où celui-là ?
— Pas loin de Calais, échoué sur des galets. Du sang plein les bronches.
— Et l'autre ?
— L'autre ? De l'autre côté, à Douvres. On a dû les balancer quelque part dans la Mer du Nord, à quelques minutes d'intervalles et ça a suffit pour qu'ils prennent des courants différents. Il a eu un peu plus de bol l'anglais, il est bien abîmé aussi, ecchymoses, contusions, traumatisme crânien et tout le tralala, mais pas de fractures.
— Il a repris ses esprits lui ?
— Si on veut. L'a pas dit un mot. Tout ce qu'il fait c'est jouer du piano. Il est blond et il joue du piano. C'est tout ce que sait Scotland Yard.
— Un règlement de comptes tu crois ?
— Je sais pas. Je pense pas. On a envoyé leurs empreintes à Interpol, pas de casier ni l'un ni l'autre, pas de puce ou de microfilm sous la peau, que dalle. Ce dont on est sûr c'est que ceux qui leur ont fait ça devaient vraiment leur en vouloir. Se sont acharnés les mecs.
— Leur photo ?
— Ben lui, faut attendre qu'il dégonfle avant de la diffuser et en Angleterre personne a reconnu le blondinet. Ce qu'il faut espérer c'est que le nôtre soit pas amnésique quand il émerg...
— Hé ! Regarde ! Sa main droite ! Elle bouge ! La gauche aussi, là-bas !
— On... On dirait qu'il... putain, c'est pas vrai... tu vois ce que je vois, il pianote bordel !.. Comme le british !
— Ses lèvres ! Ses lèvres ! Il dit quelque chose !
— Biien... vven... Bienvenue à... tou...
— Qu'est-ce qu'il dit ?
— Ta gueule ! J'écoute !
— ... à... Tournez ma... Manège...
— Et merde, il débloque aussi. Il se croit à la télé.
— Et... c'est ppparr... parti... tous... avec... Ch... cha...
— Qu'est-ce qui c'est passé ?! Qui vous a balancé à l'eau ?
— ... Char... lie...
— Charlie ? C'est Charlie qui vous a mis dans cet état ?
— Ri... rich...
— Riche ? T'es riche ? On vous a pris votre pognon ? C'est ça ?
— Ri... Rich... Richar...
— Richard ! Il s'appelle Richard !
— Tu t'appelles Richard c'est ça ? Richard comment ?
— No... non... mmmoi... Cha... Charlie...
— Charlie ! Charlie Oleg ! Mais oui ! Le mec de Tournez Ménage ! Je me souviens, à l'orgue Bontempi !
— Hein ? T'es sûr ?
— La moustache, c'est lui je te dis ! Il massacrait même Au Clair de la Lune !
— Bon... supposons... Charlie, c'est ça ?.. Et Richard ? C'est alors ? Celui qui t'a fait mal ?
— ... é... Ell... Elise
— Une gonzesse maintenant...
— ... Ad... Adde... addelline...
— Une deuxième...
— C'est peut-être des anciennes candidates du Manège...
— Tes idées à la con tu gardes s'il te plait !.. Oh Charlie ! T'endors pas !.. Richard, Elise, Adeline, c'est qui bordel !
— Hé, doucement, le secoue pas comme ça...
— Ta gueule je t'ai dit !.. Déjà que je comprends rien à ce qui raconte !
— ... le... llettr... lettre...
— Mais qu'est-ce qu'il bave putain...
— ... Ba... ballad... deline...
— Lettre à Elise ! Ballade pour Adeline ! Clayderman ! Tatita titatita !
— T'as fumé toi avant de venir ?
— Mais non ! Le blondinet c'est Richard Clayderman ! Souviens-toi, le pianiste devant la cheminée ! L'air vachement concerné.
— Ça me dit quelque chose ouais, comme un mauvais souvenir...
— On aurait dit Droopy en smoking...
— Mon ex-femme devait en écouter...
— Charlie Oleg, Richard Clayderman, on a le mobile... C'est un gang de mélomanes qui a fait le coup.
— Ça tombe, ils ont aussi chopé André Rieu. Avec un peu de bol , il est en train d'errer sur les côtes belges, entre Zuydcoote et Ostende.
— Qu'est-ce qu'on fait ? On appelle le patron ?
— Nan...
— On prévient Londres ?
— Non plus.
— Qu'est-ce qu'on fait alors ?
— On le débranche, c'est bientôt la Fête de la Musique...


Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.  - Pour nous contacter : contact@polarnoir.fr