Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Donald Westlake Edition poche Edition originale note Donald WESTLAKE

Un Loup Chasse l'Autre

Traduction (américain) : Antoine Béguin

Edition originale : Gallimard / Série Noire - Février 1964
Rééditions : Gallimard / Série Noire - Mai 1995Edition originale /
Dernière édition poche : Folio Policier - Novembre 1988
Autres éditions : Carré Noir - Juin 1980Edition poche /


Le début…


Les dix premières lignes…

C’est à Washington que j’ai rencontré Walter Killy pour la première fois, un jour de la fin juin où le soleil tapait dur. On se serait cru au bord d’un marécage, il faisait lourd et humide comme si l’eau du Potomac et de la Chesapeake s’était évaporée dans l’air immobile. Mais le bureau de Walter Killy, à la Fédération syndicale américaine des Ouvriers Qualifiés, était climatisé ; une secrétaire blonde et mince me fit entrer ; un frisson glacial parcourut ma nuque en sueur (...)

La fin…


Quatrième de couverture…

Un si gentil petit gars ! Timide. Naïf. Binoclard. Moralité irréprochable. Bonne éducation bourgeoise. Intelligence au-dessus de la moyenne.
Et le voici transplanté dans un univers de flics véreux, de patrons de choc et de syndicats bidons. Tabassé, injurié, berné, possédé sur toute la ligne, il y a gros à parier qu’il n’y résistera pas…
Mais c’est un gars qui comprend vite. Très, très vite !


Un avis personnel…


par MacOliver, le 15 juin 2007

Étudiant à l’Université Monequois, Paul Standish doit effectuer un stage en entreprise pour valider son année d’études. Il trouve une place au siège d’un syndicat à Washington D.C. Son mentor, Walter Killy, vieux briscard du combat syndical lui propose une expérience qui le sortira des bureaux. En effet, le syndicat a reçu une lettre d’un salarié d’une manufacture de chaussures du New Jersey. Cet employé souhaite créer une antenne locale du syndicat afin de mieux défendre les travailleurs. Ils se rendent sur place afin d’étudier tout cela.
Mais, une fois sur place, ils déchantent rapidement. Le salarié n’est pas chez lui et sa femme refuse de les laisser entrer. Ils rentrent à leur motel et sont réveillés le lendemain par la police qui les emmène au poste. Ils sont gardés, interrogés, battus. Le motif de leur détention n’est même pas évoqué une seule fois. L’intimidation et les manières brutales semblent êtres dictées par le patron de l’usine en personne.
Pourquoi tant d’acharnement ? L’ouvrier qui les a contactés a été assassiné le jour même…

Un Loup Chasse l’Autre est un des premiers polars de Donald Westlake. Clairement hard-boiled. Sans concessions. C’est noir, très noir. Le rythme n’est calme que le temps du premier chapitre. Dès l’arrivée de Paul et son mentor dans la ville de Wittburg, les événements s’enchaînent. L’ambiance est très bien rendue dans le sens où Westlake nous donne les informations en même temps que ses protagonistes les reçoivent. Nous sommes comme Paul dans le poste de police, sans savoir pourquoi nous sommes questionnés, brusqués, rudoyés, humiliés.
Mais Paul apprend vite. Et il se décide à agir comme les flics locaux. Il enquête de son côté, bien décidé à faire la lumière sur ce meurtre.
Le thème du syndicalisme, des luttes sociales, n’est que peu évoqué. C’est la seule chose qui nuance ma note. Le roman est un régal de lecture, la « patte » Westlake est là !

   


Vous avez aimé…


Quelques pistes à explorer, ou pas...

Chase, Hammett et consorts pour l’aspect hard-boiled. Le Couperet, du même Westlake, est très bon et très proche d’Un Loup Chasse l’Autre pour la chronique du monde du travail.


Du même auteur…


Bibliographie non exhaustive... Seuls sont indiqués ici les ouvrages chroniqués sur le site.


L'Assassin de Papa (361) Pierre qui Brûle (Pierre qui Roule) Place au Gang ! V'là Aut' Chose ! (Jimmy the Kid) Personne n'est Parfait (La Joyeuse Magouille) Adios Schéhérazade Le Couperet
Mauvaises Nouvelles Les Sentiers du Désastre

Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.  - Pour nous contacter : contact@polarnoir.fr