Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Alain Wagneur Edition originale note Alain WAGNEUR

Terminus Plage


Edition originale : Actes Sud / Babel Noir - Octobre 2005
Rééditions :
Dernière édition poche :
Autres éditions :


Le début…


Les dix premières lignes…

Il pénètre sous le porche de l'immeuble. Ce n'est pas son immeuble à elle, il ne le reconnaît pas mais il sait qu'elle habite là. À droite, l'escalier, l'ascenseur est en panne, il s'élance, cinq étages, elle l'attend. Il grimpe les marches trois par trois mais les étages sont hauts, les marches malcommodes. Il se fatigue, s'essouffle. Pourtant il faut se dépêcher. Elle l'attend. Il le sait, il n'y a pas de temps à perdre et cette urgence l'angoisse (…)

La fin…


Quatrième de couverture…

Blainville, charmante station balnéaire de la côte atlantique. Un incendie ravage l'hôtel La Capitainerie, causant la mort d'un client. L'affaire est très rapidement classée sans suite. Mais le commissaire Zamanski, ancien flic de la PJ parisienne récemment placardisé, a des doutes. Il ne lui en faut pas plus pour se mettre en chasse et, qui sait, tenter un come-back…
Pendant ce temps, à Limoges, Jean-Claude Bertin, fonctionnaire aux affaires sociales, est à la recherche de son père. Ce dernier, flic à la retraite reconverti en détective privé, a disparu depuis quinze jours. Déchiré entre admiration et dégoût, le fils découvrira les différentes facettes de son héros, et ses propres abîmes…
Si le lecteur se doute qu'il existe un lien entre la quête et l'enquête, bien malin celui qui trouvera avant la fin une solution à double tranchant comme seule la vie sait en construire.


Un avis personnel…


par Sitting Bull, le 03 juin 2012

Un incendie ravage l’hôtel-restaurant La Capitainerie situé à Blainville, une station balnéaire sur la côte atlantique. Le commissaire Zamanski, ancien flic de la PJ de Paris muté dans cette ville se rend sur les lieux et ne peut que constater les dégâts. Une fois le sinistre éteint, on retrouve le corps d'un client carbonisé dans sa chambre. L'enquête est confiée aux inspecteurs du SRPJ d'Angoulême qui prennent de haut la police locale. En raison de la rapidité avec laquelle les lieux ont flambé, le chef des pompiers soupçonne un acte criminel alors que l'enquête officielle semble vouloir conclure à une cause accidentelle. Le commissaire Zamanski qui partage les doutes du pompier décide d'expédier discrètement des éléments prélevés sur les lieux pour une analyse officieuse.

Le lendemain matin, Jean-Paul Bertin reçoit un coup de téléphone de sa mère qui lui demande de se rendre à La Rochelle, où son père a ouvert une agence de détective privé après avoir pris sa retraite de la police, pour vérifier s'il ne lui est rien arrivé car elle est sans nouvelles depuis plusieurs jours.
Arrivé à l'agence, Bertin ne trouve pas trace de son père. En fouillant dans le bureau, il découvre que son père lui avait caché un certain nombre de choses. Il décide de continuer ses recherches afin de le retrouver.

Terminus Plage est le roman d'une rédemption et d'une quête. Zamanski est un flic qui s'est laissé encrouter dans le train-train quotidien d'une station balnéaire huppée. Poussé par une jeune collègue ambitieuse, il décide de se remettre à ce qu'il sait le mieux faire, c'est à dire enquêter. Peu à peu, il va y reprendre goût, retrouver ses marques et les qualités qui avaient fait de lui l'un des meilleurs flics de la capitale.
De son côté, Bertin fils, en cherchant à retrouver son père, va finir par redécouvrir cet homme qu'il admirait tant étant enfant, et qu'il méprisa à l'adolescence au point de construire sa vie en opposition à la sienne : Bertin senior était flic, lui devint fonctionnaire dans le social. Au fur et à mesure des progrès de son enquête, il sera amené à revoir ses jugements et pas toujours dans le même sens.
On se doute que Zamanski et Bertin sont appelés à se croiser à un moment ou un autre du roman.

En plus de la qualité des personnages, de la puissance évocatrice, du décor et de la valeur de l'intrigue, c'est la fluidité et la concision du style de l'auteur qui font mouche. En quelques phrases, il campe le décor, les personnages et les situations :
« Pour un flic qui avait fait toute sa carrière en DPJ à Paris, Blainville c'est la préretraite, un avant-goût de la mort, le placard avant le cercueil ! Terminus plage, tout le monde descend ! »

Zamanski n'aime pas cette ville fleurie, souriante et sans histoires. « Une station familiale », proclament les campagnes publicitaires d'avant-saison. Le flic déteste ce qui se prétend « familial » et il a pour ce bled et ses habitants satisfaits des bouffées de rage. De même quand Bertin pénètre dans le bureau de son père, au travers de la description des lieux, on comprend rapidement les liens qui unissent et désunissent le père et le fils.
Et même si vous avez vu sa libre adaptation sur grand écran, que vous l'ayez appréciée ou pas, je vous conseille la visite de Blainville via la lecture de Terminus Plage.

   


Vous avez aimé…


Quelques pistes à explorer, ou pas...

Terminus Plage a été très librement adapté au cinéma sous le titre Légitime Défense avec Jean-Paul Rouvre et Claude Brasseur sous la réalisation de Pierre Lacan.
Alain Wagneur a écrit un autre roman avec Richard Zamanski comme personnage principal et Blainville pour décor : Hécatombe-les-Bains.



Choisissez votre syle :  noir  -  sepia  -  clair

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.  - Pour nous contacter : contact@polarnoir.fr